Triathlon DO de Seneffe 2018 difficile

Salut les triathlètesSourire

Retour sur mon premier triathlon de la saison à Seneffe de dimanche. J’avais participé aux Championnats de Belgique de Triathlon par équipe sur distance sprint début du mois donc ce weekend, c’était le premier tri en solo de 2018.

C’était une course C pour moi qui me servait juste de course d’entrainement pour retrouver la compétition sans pression et me faire plaisir.

L’occasion aussi de finir le travail non accompli l’an dernier sur ce triathlon suite à une crevaison due à des punaises jetées sur le parcours et m’ayant stoppé après seulement quelques kilomètres de vélo.

Pour les pressés, voici les chiffres :

Natation (1500m) : 22’40 – 22’15 sur ma montre à la sortie de l’eau (29’02 en 2016)

Vélo (41,5km) : 1h14’08 (1h16’01 en 2016)

Course à pied (10km) : 38’23 (38’59 en 2016)

Total : 2h17’05 et 29ème/187 hommes (56ème en 2016)

Et voilà maintenant le compte rendu

Triathlon DO de Seneffe 2018 difficile

Triathlon de Seneffe 2018

 

Smile, sun and tri!

Les dernières semaines ont été assez chargées en entrainement… Je suis loin d’être frais et affûté puisque mon gros objectif n’a lieu que le 2 septembre pour les Championnats du Monde d’IRONMAN 70.3 en Afrique du Sud mais le plaisir de participer à la course est bien présent pour lancer officiellement la saison de triathlon!

Arrivés sur place avec une petite dizaine de gars du club + les supporters, on est déjà ravis de voir qu’il fait très beau! On prend le temps de bien s’échauffer, repérage de la boucle vélo de 13km, dépôt des vélos au parc que je commence à bien connaître (3ème participation) puis un peu de course à pied le long du canal avant d’enfiler la combi.

J’ai hâte d’être dans l’eau car même si je n’attends rien de cette course C, je veux voir si mes progrès en natation de cette première partie d’année vont porter leurs fruits…

 

PAN!!! Pif, paf, pouf…

…mais c’était sans compter la bagarre générale au départRire

Triathlon de Seneffe 2018 1

Pas si nombreux, le départ et le chemin vers la première bouée sont fort étroits donc ça se tape littéralement dessus. En 4 ans de tri, je n’ai jamais connu un départ si compliqué!

Quelques gars positionnés en première ligne ne sont en fait pas d’excellents nageurs donc après 30 mètres, bouchon, je leur rentre dedans et ceux derrière moi me montent dessus. Coups de coudes, coups de pieds, coups de montres, coups dans les lunettes, je ne vois plus rien, je les vide, les remets tant bien que mal et je me demande si je vais pouvoir me sortir de làRire

Triathlon de Seneffe 2018 2

Passage à la bouée 1 compliqué, obligé de nager la brasse car ça bouchonne toujours. Je vois quand même de nombreux nageurs devant et me sens un peu bloqué! Je prends mon mal en patience, je me calme, j’attends la 2ème bouée et ça s’étire doucement. Ayant fourni peu d’effort si ce n’est essayer de nager de façon à me protéger le visage, je peux enfin poser ma bonne nage avec des appuis forts.

Je reviens sur quelques nageurs, je dépasse rapidement, je remonte encore. Le virage de la 3ème bouée passe bien, je suis bien positionné à la corde, je gagne des places et ce sera ainsi tout le reste de cette partie natation avec d’excellentes sensations sans avoir l’impression d’avoir donné ma vie comme c’est parfois le cas dans l’eau.

Et à la sortie de l’eau, je vois 22’15 sur ma montre! Woaw, je suis super contentSourire 1526m au GPS donc 1’27/100m. Je n’ai jamais nagé aussi vite!

Triathlon de Seneffe 2018 3

Et lorsque je me retrouve à côté de Jean-Mi, compagnon de club qui nage beaucoup plus fort que moi et qui est d’ailleurs surpris de me voir là, à la T1, ça me conforte dans l’idée que j’ai bien nagéSourire Je sors donc du parc sur ses talons avant de le laisser filer à vélo étant encore loin de son niveau…

 

Eviter la panne d’essence

Après quelques coups de pédales, je remarque que j’ai perdu mon gel énergétique que j’avais accroché sur mon cadre. Mince, il ne m’en reste qu’un dans la poche pour la course à pied. Ce sera donc sans gel sur le vélo... Heureusement, j’ai mon bidon de 750ml bien rempli avec boisson isoClignement d'œil

Haha, et bien non! Après quelques kilomètres, sous le choc d’une bosse du parcours, je perds mon bidon!!! A plus de 30km/h et avec les vélos qui suivent, pas la peine de penser à faire demi-tour! Je me dis que je m’arrêterai pour le récupérer au tour suivant…

Avec ça, j’ai perdu de la vitesse, quelques places, ma concentration et surtout je n’ai plus rien pour me ravitailler puisqu’il n’y a pas de ravitos sur un tri courte distance. Peu importe, faut bien avancer alors je pousse sur les pédales…

Triathlon de Seneffe 2018 4

Au tour suivant, je m’arrête au lieu dit “du bidon perdu” mais rien dans les parages. Le temps coule alors je repars directement pour une boucle et retenterai ma chance au dernier tourRire

Mais avec la chaleur, je suis mort de soif! Je décide alors de diminuer un peu l’intensité sinon je risque des crampes sur la course à pied…

Triathlon de Seneffe 2018 5

Nez dans le guidon, je roule à l’économie en essayant simplement de me concentrer sur le coup de pédale. Finalement c’est pas si mal, et je passe mon temps à dépasser puis me refaire dépasser par un certain Maurice. Il est plus fort dans les côtes, je suis meilleur sur le plat avec la position aéro. Si ça avait été avec drafting, on aurait formé un beau duo se dit-onRire

3ème tour, je tente une dernière fois ma chance pour retrouver mon bidon, en vainTriste je finirai donc le vélo un peu dans le dur.

Triathlon de Seneffe 2018 6

Justement, on approche de la fin et je me souviens que dans mon bac de transition, il reste mon bidon d’échauffement à moitié rempli. Alors juste avant de rentrer au parc, je décide de prendre le gel de ma poche réservé pour la course pied. En terme de durée, ça divise un peu en 2 donc ce n’est pas si mal.

Je pose tout de même le vélo déshydraté, j’enfile rapidement mes chaussures de course puis je prends une dizaine de secondes pour boire le reste de mon bidon d’échauffement.

Avec la chaleur et la soif intense, je peux vous dire que je vis ce moment d’exception avec grand plaisirSourire

 

Une course à pied au mental

J’entame enfin cette course à pied qui est d’habitude plutôt agréable pour moi. Aujourd’hui, ce sera différent! Il fait chaud et je suis clairement déshydraté. Le niveau d’énergie est moyen et reste 2 boucles de 5km sur une longue ligne droite en aller-retour à faire alors je mets simplement le cerveau en mode off et j’avance. Il n’y a que ça à faire de toute façonRire

Je dépasse Maurice que j’encourage puis ne le reverrai plus…

Triathlon de Seneffe 2018 13

Aux ravitos, je bois de l’eau et m’asperge un peu mais c’est trop tard. Les sensations ne reviendront pas et il faudra tenir.

Triathlon de Seneffe 2018 7

J’ai rarement des soucis gastriques ou autres durant une course et je peux enfin comprendre ce que certains ressentent souvent, car après quelques kilomètres, j’ai des nausées, la tête qui tourne et plus ça avance, plus j’ai du mal à respirer…

Heureusement, les encouragements des supporters et des autres athlètes que je connais sur le parcours lorsqu’on se croise font du bien et sont un réel boost.

Triathlon de Seneffe 2018 8

Les idées pas très claires, je bois trop d’eau au ravito donc ça fait “blop blop” dans mon estomac sans vraiment m’aider à me sentir mieux.

Cependant, je tiendrai jusqu’au bout en diminuant légèrement l’allure sur les 2 derniers kilomètres pour finir dans un temps correct. 38’23 pour la cap et 2h17’05 au total!

Triathlon de Seneffe 2018 9

 

La bonne récup

Un petit bisous à Tiffanie qui prend les photos et me félicite mais je ne me sens pas bien alors je fonce sur la table de ravito d’après course pour me réhydrater correctement et me nourrir avec ce qui passe. Les chips au sel font un bien fou avec l’eau et la boisson iso.

Fatigué, j’échange quelques mots avec les autres athlètes mais ça tombe bien car ça me force à rester près de la table de ravito et à me refaire une santé. On débriefe notamment de la course avec les triathlètes que je coache en privé et avec un des membres de ma formation privée en ligne, qui ont fait une bonne course! Félicitations à vousClignement d'œil

Triathlon de Seneffe 2018 11

Au regard général des conditions, je suis très content du résultat de cette course! Une première course où j’ai vu les gros résultats de mes entrainements clés en natation, où j’ai dû faire face à un scénario inconnu pour moi, où je me suis dépassé et surtout où j’ai appris des choses! #onnarretejamaisdapprendrepourprogresserClignement d'œil

30 minutes après mon arrivée, je suis encore là, je me ravitaille toujours et je me sens bien mieuxSourire

Triathlon de Seneffe 2018 10

 

3 conseils en triathlon que j’ai appris grâce à cette course

1. Si on est armé d’un meilleur niveau en natation, il faut se positionner en 1ère voire 2ème ligne sur ce genre de triathlon

2. Toujours avoir 1 ou 2 gels en plus de secours sur soi, au cas où on en perd 1

3. S’assurer que ses bidons sont bien maintenus dans leur porte bidon pour ne pas les perdre sur une bosse

 

Voilà qui conclut ce premier compte-rendu de la saison! Bravo à tous les triathlètes de mon club du TTF qui ont bien tournés également!

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Triathlon de Seneffe 2018 12

Articles récents

26 octobre 2020
Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Salut les triathlètes🙂, Voici des questions que vous vous posez peut-être lorsque vous réalisez des séances à vélo : Est-ce que je dois me mettre sur le grand plateau et tout à droite pour travailler la force? Est-ce que je mouline trop ou pas assez? Comment savoir si je dois augmenter ou diminuer mon braquet? […]

22 octobre 2020
Les zones d'intensité et d'entrainement pour Vélo - Course à pied - Natation (+ tableau des zones)

Salut les triathlètes, J’aimerais vous parler aujourd’hui d’un élément important, pour ne pas dire essentiel, dans votre entrainement. Que vous soyez nageur, cycliste coureur ou triathlète, débutant ou confirmé, vous ne pouvez pas vous entrainer sérieusement sans elles, je veux bien sûr parler des zones d’intensité !  En triathlon, il y a 3 disciplines et […]

22 octobre 2020
La reprise en triathlon - Comment bien commencer la saison?

Salut les triathlètes🙂, Dans cet article, nous allons parler de la période de reprise. Je vais la diviser en 3 phases différentes qui s’étalent sur plusieurs semaines. Donc si vous arrivez à la fin de votre saison, ou que vous reprenez tout doucement le chemin de l’entrainement, cet article pourrait bien vous intéresser ! Je […]

29 juillet 2019
Compte rendu IRONMAN Nice - un résultat inattendu (??ème/2500m)

Salut les triathlètes, Plusieurs jours se sont écoulés depuis le 30 juin où avait lieu l’IRONMAN de Nice, clairement le gros objectif de ma saison 2019 ! Pour la faire courte maintenant (car ce ne sera pas le cas après), cette course a tout simplement été magique! Lorsque je me suis retrouvé ce matin-là, avant […]

19 novembre 2018
6 équipements indispensables pour progresser à vélo

Salut les triathlètes Vous venez de vous lancer dans le triathlon ou vous ne savez pas dans quel matériel investir pour vos séances de vélo ? Ca tombe bien, parce que dans cet article, on va voir les 6 équipements à acheter pour progresser durant vos séances de vélo. Juste avant de se pencher sur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bravo à toi François:)
    merci de ton compte rendu et de tes impressions sur ce triathlon! Partager tes instants forts et les moments où tout ne se passe pas tout à fait comme prévu permet de mieux se préparer à faire face à l'imprévu....je vais de ce pas vérifier mon porte bidon et mettre un élastique au cas où!!!!
    au plaisir de te lire pour tes nouvelles aventures

    1. Salut Damien,

      Oui effectivement ça ne sert à rien de vous dire que tout est toujours beau. J'apprends chaque jour de nouvelles choses pour progresser et j'espère que j'en apprendrai encore toute ma vie! Donc merci aux bonnes courses et aux moins bonnes en terme de performance pour ce qu'elles apportent toutes 🙂

      A bientôt!

  2. Ah ah c est moi le fameux maurice ! Je n ai malheureusement pas pu continuer la course à pieds à tes côtés à cause d'une tendinite au genou qui fait des siennes ! Dommage je fais également 22min40 en natation eT 1h14 sur le velo. Bravo à toi pour ta course ! Arthur MAURICE.

    1. Ah en fait tu t'appelles Arthur, désolé. Comme il était écrit Maurice sur la trifonction, je ne me suis pas posé de question. Tu seras donc le fameux Maurice oui 😀 Belle course aussi de ta part! Vivement que tu traites cette tendinite pour se suivre en cap alors 😉 A la prochaine!

  3. Bravo François ! Ça a fait plaisir de te revoir après la formation, et savoir que les choses vont bien pour toi 😀 l'article était vraiment sympa, continue comme ça !!!

    Pour ma part, c'était "surprise" sur la CAP suite à un essuie glace traîné sur 6 mois, 9 séances de kiné "inefficaces" et une séance ostéo magique... finalement terminé en beauté en 2h47 contre 3h (mon 1er) en 2017 🙂

    À bientôt !

    Sonny

    1. Woaw, super Sonny, c'est génial 🙂

      Tant mieux pour la blessure, vivement que ça continue ainsi et à très bientôt.

      c'est vrai que c'était chouette de se recroiser. A quand le prochain?

  4. Beau chrono! De mon côté, premier CD, je ne suis pas parvenu a sortir de l'eau en bon état. Le reste du parcours à été difficile.

    1. Salut Antoine,

      La natation était difficile surtout au départ donc pour un premier, pas simple! C'est bien que tu sois allé au bout, ce sera une expérience qui te servira pour la suite.

      A très vite sur un prochain

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon