Quid de l'oxygène en triathlon?

Catégorie : 

Les sportifs d’endurance, les cyclistes, les coureurs de fond et les triathlètes aiment parler de VO2max, de consommation maximale d’oxygène, lorsqu’ils discutent “performance”!

C’est un sujet qui anime les passionnés, surtout si on évoque et qu’on compare les valeurs calculées chez les professionnels… Ou quand on cherche à comprendre les données recueillies lors de notre test à l’effort réalisé en laboratoire!

Il s’agit effectivement d’un point important à prendre en compte lorsqu’on veut saisir le pourquoi du comment, le sens, des entraînements qu’on effectue en triathlon. Car j’estime que pour bien s’entraîner, il faut comprendre ce que l’on fait afin de se concentrer dessus. Alors, dans cette optique,…

Quid de l’oxygène en triathlon?

quid de l'oxygène en triathlon

 

Personnellement, je trouve qu’une bonne partie de ce qui a trait à la physiologie du sport est difficile à suivre au départ. C’est pourquoi nous allons aborder ce sujet avec des termes plus familiers…

 

Qu’est-ce que l’oxygène?

L'oxygène est un gaz présent dans l'air que nous respirons chaque minute pour vivre. On devrait en fait dire “dioxygène” car il s’agit de 2 atomes d’oxygène liés = O2.

Pour faire simple ici, le dioxygène = l’oxygèneClignement d'œil.

 

Quel rapport entre l’oxygène et le sport?

Lors de l'inspiration, nous faisons le plein “d’oxygène” (molécules d’O2). Une fois présent dans nos poumons, une certaine quantité de cet O2 va “passer”, par diffusion, dans notre sang. Nos gentils globules rouges (situés en grande quantité dans notre sang) vont ensuite transporter l’oxygène. Cela se fait grâce à l’hémoglobine, protéine présente dans les globules rouges et qui “attrape” l’oxygène pour ensuite le transporter.

Via le sang, l’oxygène est ainsi tranquillement amené là où le corps en a besoin…à notre cœur ou à notre cerveau par exemple... Mais surtout à nos supers muscles qui nous font avancer pendant notre triathlonSourire!

Alors ne nous privons pas de respirer pendant notre triathlonSourire!

Quand je dis “tranquillement amené”, cela dépend de l’intensité… Car lorsqu’on monte dans les tours, notre fréquence cardiaque augmente, de manière automatique, pour accélérer la circulation des globules rouges et donc le processus de transport d’O2.

 

Quel rôle pour l’oxygène en triathlon?

Comme expliqué dans cet article sur l'acide lactique, nous consommons du sucre pour produire de l’énergie… Et pour que cette transformation soit optimale et nous délivre un maximum d’énergie, nos cellules vont utiliser l’oxygène qui est présent dans nos muscles.

Sans cet oxygène, ou si sa quantité venait à être insuffisante, il y aura une forte diminution de l’énergie libérée pour nos muscles.

Alors, plus nous pouvons "apporter" d’O2 à nos muscles, mieux c’est!

C'est la raison pour laquelle, durant une compétition de triathlon, nous respirons plus fort et plus vite. Il s'agit également d'une adaptation automatique de notre corps à l’effort...et nous pouvons ainsi augmenter la quantité d’oxygène disponibleClignement d'œil!

Grâce à ce bon apport en O2, nous pourrons conserver plus longtemps notre intensité ainsi que notre vitesse pour franchir plus rapidement la “finish line”Clignement d'œil.

 

Voilà tout l’intérêt de l’oxygène en triathlon!

 

Comment améliorer ses capacités respiratoires en triathlon?

Il faut d'abord s'assurer d'avoir une bonne technique de respiration. Pour cela, il faut apprendre à respirer avec le ventre. C'est ce qu'on appelle la respiration ventrale ou abdominale et elle permet de remplir le bas des poumons, en plus du haut des poumons!

Une fois à l'aise avec ce mode de respiration, on peut aussi utiliser un POWERbreathe afin de développer ses muscles inspiratoires. On peut utiliser cet outil qui améliore les capacités respiratoires pour augmenter surtout les performances à vélo et un peu en course à pied et en natation et diminuer la fatigue. Faire 2 fois par jour, 30 inspirations, avec une bonne résistance mais sans exagérer, est déjà très bien! Et on peut augmenter progressivement la résistance au fil des semaines.

 

Si vous avez apprécié l’article, merci de le partager car je suis sûr que vous avez des amis triathlètes qui auraient besoin de comprendre le fonctionnement de l'oxygène en triathlon et d’utiliser un outil comme le POWERbreathe. Merci d’avance et rappelle-toi…

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Credit photo : lauren rushing

Francois Kartheuser

D'AUTRES ARTICLES ICI 

ARTICLES RÉCENTS

2 décembre 2020
Les 5 avantages de l'entrainement sur Home Trainer

En période hivernale, le home trainer a de gros avantages. Dans cet article, je vous présente les 5 principaux avantages du Home Trainer.

26 octobre 2020
Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Beaucoup d'athlètes mettent trop d’intensité dans leurs entrainements. Ce problème d’intensité vient souvent du fait qu’ils utilisent un braquet trop élevé par rapport à l’objectif recherché.
Donc si vous faites des séances de qualité sur Home Trainer, je vais vous expliquer comment adapter correctement votre braquet.

22 octobre 2020
Les zones d'intensité et d'entrainement pour Vélo - Course à pied - Natation (+ tableau des zones)

En triathlon, il y a 3 disciplines et dans chacune d’elles, on peut s’entrainer à une intensité faible, moyenne ou élevée.
Pendant une séance, vous allez être amenés à varier ces intensités pour progresser et il donc est crucial de pouvoir les identifier correctement.
Dans cet article, je vais vous expliquer de manière simple le nombre de zones d’intensité, leur intérêt et la manière de les différencier. 

22 octobre 2020
La reprise en triathlon - Comment bien commencer la saison?

Dans cet article, nous parlons de la période de reprise. Je la divise en 3 phases différentes qui s’étalent sur plusieurs semaines. Donc si vous arrivez à la fin de votre saison, ou que vous reprenez tout doucement le chemin de l’entrainement, cet article pourrait bien vous intéresser !

29 juillet 2019
Compte rendu IRONMAN Nice - un résultat inattendu (??ème/2500m)

Dans cet article, je vous partage le CR de mon IRONMAN de Nice, et cette course a tout simplement été magique!

INSCRIPTION NEWSLETTER

Je m'inscris à la newsletter de Mon Coach De Triathlon
Pour recevoir toutes nos actualités, nos nouveaux posts et nos offres spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Les bracelets magnétiques, essentiellement les bracelets magnétiques « sport », permettent d’améliorer l’équilibre, la souplesse, la force et donc toutes les performances sportives.Ils permettent également une meilleure stabilité et une amélioration de la réception au sol et sur l’eau, c’est pourquoi ils sont très connus et répandus auprès des surfeurs américains ! Ils auraient également la faculté d’améliorer la concentration et de diminuer le temps de récupération… très utiles donc dans le cas de sportifs de haut niveau, amenés à répéter leurs efforts très régulièrement !Pour en savoir plus:http://bracelet-magnetique.confort-domicile.com/

    1. Je ne suis personnellement pas un adepte de ce type de bracelet mais si certaines personnes ressentent une amélioration dans leurs sensations, je suis sincèrement heureux pour eux 😉

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon