Quelles données afficher sur sa montre GPS pour l’entrainement en natation, vélo et course à pied

Catégorie : 

>> Découvrez cet article en vidéo sur notre chaîne YouTube <<

Au fil des années, les montres GPS sont devenues un accessoire ultra populaire chez les triathlètes amateurs.

Ces montres sont de plus en plus sophistiquées et proposent toujours plus d’options, il y a de quoi en perdre la tête, surtout quand on débute !

Et finalement, on ne sait pas toujours quelles données afficher à l’écran de sa montre pour suivre un entrainement efficace ?

Si cela vous parle et que vous voulez savoir comment régler votre montre GPS correctement, je vous l’explique dans cet article !

Quand mon frère a débuté le triathlon il y a un an, le premier accessoire qu’il a acheté, c’était la montre Garmin 920XT qui est adaptée au triathlon.

Même s’il avait déjà utilisé une montre toute simple pour le running plusieurs années auparavant, il s’est vite retrouvé face à un problème : 

Mathieu : "COMMENT AGENCER correctement l’écran de sa montre pour afficher les infos qui me sont les plus utiles"

C’est vrai qu’avec ces montres-là, il y a tout un tas d’options pour les allures, les distances, la fréquence cardiaque, les chronos, les circuits, les cadences, … Il y a la possibilité de les afficher sur plusieurs écrans et il était complètement perdu !

Je l’ai donc aidé à paramétrer sa montre. C’est la première chose qu’on a fait ensemble avant qu’il ne démarre une séance. 

Mais bon, je pense que vous n’avez pas tous la chance d’avoir un coach à vos côtés donc aujourd’hui, je vais vous montrer comment j’ai agencé sa montre. Cela pourra aider les triathlètes débutants mais aussi les triathlètes plus confirmés qui n’y ont jamais bien réfléchi. 

>> Le matériel pour débuter en triathlon - Dans quoi investir ? <<

Je vais passer en revue la natation, le vélo et la course à pied. Pour chaque discipline, il y a 2 écrans de base à régler, et je vous en proposerai un 3ème plus optionnel, tout dépend aussi du type de montre que vous avez.

Les écrans pour la natation

Pendant que vous nagez, il y a 2 données qui vous sont importantes.

Sur l’écran 1, vous allez afficher la durée et la distance de l’intervalle en cours. Ici, on ne parle pas de durée ou distance totale, mais bien d’intervalle

Par exemple, si vous faites une séance avec des séries de 200m ou 400m, vous pourrez savoir où vous en êtes sans compter les longueurs et éventuellement regarder vos temps de passage au 100m.

Ensuite, le 2ème écran est primordial aussi, c’est celui de repos qui n’existe que pour la natation. Cet écran apparaît en appuyant sur le bouton circuit quand vous terminez un intervalle.

Normalement, l’écran change de fond et vous pouvez afficher jusqu’à 4 données pendant cette période de repos. Je vous conseille de mettre :

  • Le temps de repos qui défile, c’est le plus important si vous avez besoin de respecter des temps de repos précis
  • L’allure au 100m de l’intervalle que vous venez de terminer, cela vous donne un rapide aperçu de votre allure sans devoir la calculer.
  • Le temps de l’intervalle que vous venez d’effectuer, c’est toujours intéressant pour avoir un feedback immédiat
  • La distance de l'intervalle que vous venez de parcourir, juste pour rappel

Avec ces 4 données, vous avez toutes les infos nécessaires pour analyser l’intervalle que vous venez d’effectuer et gérer votre temps de repos avant de repartir pour l’intervalle suivant.

Si vous le souhaitez, c’est optionnel, mais vous pouvez paramétrer un 3ème écran qui reprend le chrono total et la distance totale nagée depuis le début de la séance puis enfin l’heure. On sait tous que les horloges ne sont jamais faciles à lire dans les piscines !

Pour le reste des données de natation, c’est plus une prise de tête qu’autre chose donc ne les affichez pas. 

>> Le matériel de natation pour l'entrainement en triathlon <<

Les écrans pour l’entrainement vélo

Comme pour la natation, je vous propose ici 3 écrans. 

L’écran 1 est le principal, l’écran 2, c’est si vous faites des intervalles chronométrés et l’écran 3 est optionnel. Je vais prendre le cas d’un athlète qui possède une ceinture de fréquence cardiaque, un capteur de cadence et pourquoi pas, un capteur de puissance

Si vous ne possédez pas certains de ces accessoires, vous n’avez simplement pas besoin d’afficher les données qui y sont liées, et je vous conseille de ne pas chercher à les remplacer par autre chose d’inutile. 

Sur l’écran 1, vous allez afficher : 

  • Le chrono total qui est pratique pour avoir un visuel de la durée de votre séance mais aussi éventuellement pour définir les parties de votre séance comme l’échauffement et les différents exercices
  • Votre cadence de pédalage instantanée, pour être précis quand vous faites du travail de force ou de vélocité
  • Vous allez aussi afficher votre fréquence cardiaque instantanée car c’est un excellent indicateur de l’intensité de votre effort. Si vous êtes d’ailleurs intéressé par un calculateur automatique de vos zones de FC, c’est ici que ça se passe !
  • Et enfin, pour ceux qui possèdent un capteur de puissance, c’est ici que vous devez afficher les watts que vous allez développer. Le petit conseil supplémentaire que je vous donne, c’est d’indiquer la puissance moyenne sur 10 secondes, car la puissance instantanée varie énormément et est quasi inutilisable. Si la moyenne 10 secondes n’est pas disponible sur votre montre, alors mettez la moyenne 3 secondes, comme sur ZWIFT par exemple.

Ces 4 données sont donc les plus importantes : le chrono, la cadence, la fréquence cardiaque et la puissance. 95% du temps, c’est cet écran là que vous allez afficher.

Pour le 2ème écran, dans le cas où vous faites des intervalles d’une durée précise, vous pouvez afficher exactement la même chose, hormis le chrono que vous allez changer par le “temps du circuit”. 

De cette façon, à chaque fois que vous appuierez sur le bouton de votre montre pour faire un nouveau circuit ou un nouveau lap, le chrono se remet à 0 et vous continuez d’afficher les autres éléments importants qu’on a vu précédemment.

Cet écran vous sera utile si vous faites des intervalles plus ou moins courts et que vous ne voulez pas toujours calculer où vous en êtes par rapport au chrono total de votre sortie.

Pour le 3ème écran, qui je le rappelle est optionnel, vous pouvez remettre le chrono total, ajoutez également la distance totale effectuée, mettez aussi l’ascension totale, c’est le dénivelé positif de votre sortie, et enfin, je vous conseille d’afficher l’heure, tout simplement.

Avec ces 3 écrans, vous avez l’essentiel pour votre entrainement vélo. De notre côté, on n’utilise rien d’autre.

Vous êtes peut-être surpris que je ne mentionne même pas la vitesse instantanée et la vitesse moyenne, mais concrètement, qu’est-ce que cela apporte dans la qualité de votre séance ? 

En l’affichant, vous risquez plutôt de vous y fier pour votre ego ou de pousser plus fort que ce que vous ne devriez juste pour avoir une certaine moyenne.  Vous la connaîtrez de toute façon à la fin de votre séance et au moins vous êtes sûrs de ne pas vous cramer pour assurer le reste des entraînements de la semaine.

Bien entendu, c’est l’agencement que je vous propose, mais s’il y a une donnée dont vous ne pouvez pas vous passer, gardez là ! Je serais d’ailleurs curieux de savoir ce que c’est donc dites-le-moi dans les commentaires en dessous à la fin de cet article.

>> 6 équipements indispensables pour progresser à vélo <<

Les écrans pour l’entrainement en course à pied

Pour l’écran principal, je vous recommande d’afficher 4 données :

  • D’abord, le chrono total de votre sortie. C’est important car c’est très souvent la donnée à prendre en considération. Si vous suivez un programme ou un plan d’entrainement, la durée de votre séance sera le premier facteur à respecter. La distance réalisée dépendra de votre niveau et de l’intensité de la séance.
  • La distance justement. Je vous invite à l’indiquer aussi sur votre écran. Avec ça, vous gardez une idée du nombre de kilomètres déjà parcouru.
  • Ensuite, peut-être le plus important en course à pied, c’est la fréquence cardiaque instantanée. Bien entendu, pour ça il vous faudra un capteur de fréquence cardiaque, de préférence une ceinture car la prise au poignet est plus approximative. Sur base de vos zones, la fréquence cardiaque est un excellent repère pour mesurer l’intensité à laquelle vous courrez, même si plusieurs facteurs peuvent l’impacter
  • Pour la dernière donnée, c’est l’allure (en minute par kilomètre) ou la vitesse instantanée (en kilomètre heure). Dans certains cas, comme sur un parcours relativement plat et pour des intervalles longs, ça peut aussi être un bon repère d’intensité, même s’il ne faut pas toujours trop s’y fier vu la précision parfois aléatoire du GPS. 

En résumé pour le 1er écran : le chrono et la distance totale, la fréquence cardiaque et l’allure instantanée.

Je vous propose maintenant un deuxième écran pour vos séances d’intervalles, sur piste par exemple.

Comme pour le vélo, vous allez d’abord afficher le temps du circuit. Puis je vous conseille de garder la fréquence cardiaque instantanée et l’allure instantanée.

Et puis petite particularité, vous pouvez afficher le temps du dernier circuit. Cela peut paraître bête mais pendant votre période de récupération, prenons l’exemple de 6 fractionnés de 300m, c’est pratique pour voir le temps réalisé lors du dernier fractionné et essayer d’être régulier dans vos chronos tout au long de la séance. 

Avec ces données affichées, vous ferez des séances de fractionné précises et qualitatives !

Et enfin pour l’écran optionnel en course à pied, si votre montre le permet, je vous propose d’afficher la cadence instantanée ou le nombre de pas par minute et la cadence moyenne de la sortie. Vous pouvez vous y référer si par exemple vous travaillez votre technique de course avec comme objectif un focus sur votre cadence.

Je vous invite à encore indiquer l’heure, comme dans les autres disciplines.

Pour l’allure moyenne de votre sortie, c’est comme à vélo, elle a peu d’utilité sachant que vous faites un échauffement et un retour au calme, plus de la récupération entre certains fractionnés. Vous la verrez de toute façon à la fin de votre séance aussi.

Je pense avoir fait le tour en vous proposant 3 écrans d’affichage pour chacune des disciplines du triathlon

Comme vous avez pu le voir, j’opte pour une version “minimaliste”, c'est-à-dire en gardant les données essentielles et en mettant le reste de côté parce que ça n’apporte pas de plus-value pendant la séance. 

Cela vous évitera d’être distrait par 36 milles données et ça vous aidera donc à être focus sur votre entraînement. Dans tous les cas, vous aurez toujours le loisir d’analyser plus de datas sur votre ordinateur ou sur votre smartphone en post séance.

J’espère que cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager si c’est le cas !

Je vous souhaite un bon paramétrage de montre et un excellent entrainement avec une patate d’enfer.

Et puis n’oubliez pas, on progresse ensemble et célébrons la magie du triathlon.

Francois Kartheuser

D'AUTRES ARTICLES ICI 

ARTICLES RÉCENTS

13 avril 2021
Un meilleur entrainement et un gain de temps grâce à la PPG

Enchaîner une séance de renforcement musculaire ou de PPG avec une séance d'entraînement en natation, vélo, ou course à pied pour augmenter les effets de votre séance tout en gagnant du temps. 

30 mars 2021
Quelles données afficher sur sa montre GPS pour l’entrainement en natation, vélo et course à pied

Dans cet article, je vous explique comment agencer les écrans de votre montre GPS pour afficher les données qui vous sont les plus utiles pour l'entrainement natation, vélo et course à pied.

9 mars 2021
Pour ou contre les étirements pour les courbatures?

Dans cet article, nous allons tenter de répondre à cette question : Pour ou contre les étirements pour les courbatures? Pour y répondre, j'ai demandé l'avis de Nico, un kiné spécialisé dans le sport.

27 janvier 2021
Quoi faire sur HOME TRAINER? + 3 séances d'entrainement

Dans cet article, je veux vous expliquer de façon simple et précise POURQUOI, QUAND et surtout COMMENT utiliser votre Home Trainer efficacement pour progresser.

14 janvier 2021
Capteur de puissance ASSIOMA – pourquoi j’ai choisi ce capteur pour mon entrainement vélo et comment l’installer ?

 J’aimerais vous parler du capteur de puissance ASSIOMA DUO FAVERO ELECTRONICS.
Je vais d’abord vous expliquer pourquoi j'ai décidé d'utiliser ce type capteur (au lieu d'un capteur sur pédalier par exemple), et pourquoi j’ai choisi ce modèle.
Je vous expliquerai ensuite comment installer ce capteur de puissance sur votre vélo et comment le configurer.

INSCRIPTION NEWSLETTER

Je m'inscris à la newsletter de Mon Coach De Triathlon
Pour recevoir toutes nos actualités, nos nouveaux posts et nos offres spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon