Capteur de puissance ASSIOMA – pourquoi j’ai choisi ce capteur pour mon entrainement vélo et comment l’installer ?

Catégorie : 

Salut les triathlètes,

 J’aimerais vous parler du capteur de puissance ASSIOMA DUO FAVERO ELECTRONICS.

Dans cet article, je vais d’abord vous expliquer pourquoi j'ai décidé d'utiliser ce type capteur (au lieu d'un capteur sur pédalier par exemple), et pourquoi j’ai choisi ce modèle en comparaison d'autres pédales comme les Garmin Vector 3 que j'ai aussi testées ou alors les PowerTap.

Je vous expliquerai ensuite comment installer ce capteur de puissance sur votre vélo et comment le configurer.

Les avantages d’un capteur de puissance

Avant toute chose, je vais vous expliquer pourquoi j'ai décidé d'opter pour un capteur de puissance à l'entraînement. Bien que, comme vous le savez, j'aime énormément le travail à la sensation car je pense que c'est très important pour progresser en triathlon, avoir un capteur de puissance permet d’augmenter grandement la précision de ses entraînements. Ce sont des données scientifiques qui sont beaucoup plus précises que, dans certains cas, les sensations ou bien surtout la fréquence cardiaque.

Donc grâce à un capteur de puissance, je peux :

  • Évaluer mon niveau à vélo de manière beaucoup plus précise grâce à des tests spécifiques
  • Augmenter la qualité de mes entraînements en m'entraînant avec des zones de puissance qui sont beaucoup plus précises que les zones de fréquence cardiaque.

Cependant, il y a plusieurs sortes de capteurs de puissance donc c’est toujours difficile de savoir lequel choisir. Dans mon cas, le choix a été assez facile puisque je me suis directement orienté vers des capteurs sur pédales.

Découvrez >> 5 séances pour travailler la vélocité sur home trainer

Pourquoi avoir choisi des capteurs sur pédales ?

Tout d’abord, ils sont souvent les moins chers sur le marché.

Ensuite, c'est très facile à installer, je vous explique d’ailleurs plus loin dans cet article comment les installer.

Et puis enfin, c'est très facile de les changer de vélo puisqu’il suffit de les dévisser et de les revisser sur un autre vélo. Cela devient donc très intéressant dans le cadre du triathlon, quand on a un vélo de route et un vélo de chrono par exemple.

Découvrez >> 5 séances pour travailler la force sur home trainer

Pourquoi j’ai choisi les capteurs ASSIOMA ?

Pour le choix des capteurs sur pédales, j'ai décidé d'utiliser les ASSIOMA de chez Favero Electronics. Sur base du test des Vector 3 de Garmin et  du fait que j'ai entendu beaucoup de retours positifs à propos des pédales PowerTap, voici quelques critères qui ont fait pencher la balance pour les ASSIOMA :

  • Déjà, il faut savoir que Favero est une marque qui existe depuis bientôt 10 ans. Ils avaient sorti un autre capteur par le passé, le Favero bePRO et qui est en quelques sortes l'ancêtre de l’ASSIOMA. Cela fait donc déjà longtemps qu'ils font des recherches au niveau des capteurs de puissance, et je pense par conséquent, que l’on peut leur faire confiance
  • Ensuite, elles font parties des moins chères sur le marché. Pour moins de 700 euros, on a la possibilité d’avoir deux capteurs de puissance : une pédale à gauche et une pédale à droite. Et sinon, le montant à débourser pour un capteur sur une seule pédale est d’environ 450€.
  • Elles font parties des pédales les plus légères du marché : chez Favero, le poids d’une pédale est de 150 grammes, alors que les Garmin Vector 3 pèsent 158 grammes. Le poids augmente encore pour les pédales de chez PowerTap pour atteindre presque à 200 grammes.
  • Puis un autre aspect hyper important, ce sont les capteurs de puissance sur pédales les plus précises du marché avec une précision d'environ plus ou moins 1%. C'est lié au fait que les pédales possèdent un gyroscope intégré qui permet de calculer la puissance sur base de la vélocité angulaire instantanée, et non moyenne comme le font la plupart des autres capteurs.
  • Dernier point, comme la pédale est directement rechargeable sur le pod avec un connecteur externe, il n'y a pas de piles à mettre dedans et elle est donc 100% étanche et tous les aspects électroniques de la pédale sont englobés dans de la résine. Il n’y a donc pas de place ni pour l'humidité, ni pour les poussières, ni pour l'eau, et on est donc sûr de ne pas avoir de problèmes de connexion. Avec une seule charge de la batterie, l’autonomie est d’environ 50 heures, ce qui est assez pratique. Pour ceux qui font par exemple cinq heures de vélo par semaine, ils pourront utiliser les capteurs pendant plus de deux mois avant de devoir les recharger.

Seul inconvénient

Le seul inconvénient, c'est qu’elle calcule moins de données que d’autres pédales, comme la Garmin qui est vraiment très forte à ce niveau-là. Mais vu que je ne suis pas un grand geek des datas, je vous avoue que ça ne me pose pas de problème. Je sais d’ailleurs que Favero travaille constamment pour améliorer ses produits.

Conclusion personnelle

D'un point de vue personnel, j'ai testé les Garmin et je les trouve vraiment extra, je sais que les PowerTap sont bien aussi… Mais je pense que ce sont les ASSIOMA de Favero me conviennent le mieux.

Découvrez >> Comment travailler la force en vélo?

Contenu de la boîte

Avant de passer à l'installation sur le vélo, je vais quand même rapidement vous décrire ce qu'il y a dans la boite lorsque vous achetez ce capteur de puissance. Pour les ASSIOMA DUO, vous trouverez à l’intérieur les deux pédales avec un capteur sur chacune. Sinon, sur le modèle UNO, il a juste un capteur d'un côté.

Chaque pédale est compatible avec ANT+ et Bluetooth. Sur le côté de la pédale, vous retrouverez des lampes qui clignotent lorsqu'elles sont allumées et sur l’arrière de la pédale se trouve un système de réglage de tension pour clipser et déclipser la chaussure.

Pour le contenu de la boite, vous retrouverez :

  • le manuel d'utilisation,
  • les papiers pour la garantie,
  • une clé Allen pour fixer les pédales
  • deux câbles qui permettent de recharger les batteries avec les connecteurs qu'il suffit de plugger sur le pod en branchant le câble USB soit dans un ordinateur, soit dans un chargeur prévu avec les capteurs. Il y a également des adaptateurs pour chaque pays. On pourra donc les recharger tant en Europe, qu’aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni,… Pratique !
  • les cales que l’on peut fixer sous les chaussures de vélo avec les vis. Mais personnellement, comme j'ai déjà des cales compatibles (LOOK KEO), je n’ai pas installé ces nouvelles cales sur mes pédales.
  • et enfin, les petites rondelles à placer entre le capteur et la manivelle, au cas où le capteur est trop proche de la manivelle. Il faut en effet laisser un millimètre minimum entre les deux.

Comment activer ses pédales lors de la toute première utilisation

Avant d’installer les pédales sur le vélo, vous allez tout simplement les activer. Pour cela, vous connectez le chargeur à une prise et pour allumer les pédales la première fois, vous fixez le chargeur dessus. Et les pédales s’allument ! Cette manœuvre ne doit être faite que la première fois qu’on les allume. Les fois suivantes, elles s'allument de manière automatique. Lorsque vous activez la pédale ou que vous la faites tourner, elle s'active et clignote une fois toutes les trois-quatre secondes pour signaler qu'elle est allumée.

Pour activer les pédales, ouvrez ensuite l'App Store ou Google Play et recherchez-y l'application liée à votre capteur de puissance, l’application ASSIOMA donc, et téléchargez l’application.

Une fois dans l'application ASSIOMA, assurez-vous que le Bluetooth de votre téléphone est activé. Cliquez ensuite sur le symbole de la loupe pour rechercher un nouveau capteur.

En principe, si votre capteur est allumé, l’application devrait le repérer rapidement. Cliquez sur l’onglet « connect » pour le connecter. Attention, si vous avez les pédales duo, pensez à activer les deux pédales.

Cliquez ensuite sur l’onglet « activate » et encodez vos données pour chacune des pédales afin de les enregistrer. Après avoir encodé vos données, cliquez sur une nouvelle fois sur l’onglet « activate ». Une fois que c'est fait, vous verrez le niveau de batterie de vos pédales.

Vous pouvez maintenant passer à l’étape suivante à savoir l’installation sur le vélo et la configuration du capteur.

Découvrez >> Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Installation et configuration

 

Découvrez la vidéo de l'installation ici 

La première étape, c’est l’installation du capteur sur le vélo :

  • Assurez-vous que la manivelle et l’endroit où vous allez fixer la pédale soient bien propres. Nettoyez-la rapidement avec un chiffon si besoin.
  • Ensuite, mettez un petit peu de graisse sur le filet de la vis du capteur.
  • Vissez le capteur dans la manivelle à l’aide de la clé Allen huit fournie. Cette étape ne prend que quelques secondes… Vérifiez que vous avez au minimum 1 millimètre entre la manivelle et le capteur. Sinon, placez une ou deux rondelles fournies entre les deux.

Une fois les deux pédales fixées sur le vélo, connectez-les avec votre montre ou votre compteur :

  • Pour cela, allez dans la rubrique « paramètres » de votre montre et sélectionnez « capteurs et accessoires ».
  • Cliquez ensuite sur « ajouter un nouveau » car vous ajoutez un nouvel accessoire ou capteur. A ce stade, assurez-vous que les capteurs soient allumés. Pour cela, faites simplement un petit coup de manivelle.
  • Sélectionnez l’onglet puissance. Une recherche des différents capteurs va alors s’opérer jusqu’à ce que votre matériel (montre ou compteur) trouve le nouvel accessoire.
  • Sélectionnez ensuite le bon identifiant avec le numéro correspondant pour l'ajouter et connectez-le.

Configuration du capteur :

  • Une fois le matériel connecté au capteur, réglez la longueur du pédalier.
  • Ensuite, vous allez l’étalonner ou tout simplement le calibrer. Pour cela, le vélo doit être le plus possible à l'horizontale. Cliquez l’onglet « étalonner » et suivez les indications à l’écran. L’étalonnage du capteur de puissance se fait ensuite de manière automatique et cela prend quelques secondes.
  • La dernière chose à faire avant de voir sa puissance sur sa montre ou sur son compteur, c'est de réaliser l'autoréglage qui se fait en roulant une à deux minutes en étant assis sur la selle sur le plat. Par la suite, la puissance va automatiquement s'afficher.

Petite astuce : pour recharger ses capteurs, vous pouvez directement connecter le chargeur à la pédale accrochée sur le vélo. Vous n’avez pas besoin de les décrocher pour les recharger.

J’espère que cet article sur le capteur de puissance ASSIOMA vous a plu. Si c’est le cas, merci de le partager car il pourrait sûrement intéresser vos amis triathlètes qui se posent la question de l’intérêt d’un capteur de puissance et des éléments à prendre en compte pour choisir son modèle.

N'hésitez pas à m’écrire aussi dans les commentaires si vous avez des questions et dites-moi si vous vous entraînez aussi avec un capteur de puissance. Et dans ce cas-là, quel modèle utilisez-vous ?

Je vous dis à très bientôt et en attendant n'oubliez pas on progresse ensemble et célébrons la magie du triathlon.

Francois Kartheuser

D'AUTRES ARTICLES ICI 

ARTICLES RÉCENTS

14 janvier 2021
Capteur de puissance ASSIOMA – pourquoi j’ai choisi ce capteur pour mon entrainement vélo et comment l’installer ?

 J’aimerais vous parler du capteur de puissance ASSIOMA DUO FAVERO ELECTRONICS.
Je vais d’abord vous expliquer pourquoi j'ai décidé d'utiliser ce type capteur (au lieu d'un capteur sur pédalier par exemple), et pourquoi j’ai choisi ce modèle.
Je vous expliquerai ensuite comment installer ce capteur de puissance sur votre vélo et comment le configurer.

6 décembre 2020
Progresser en triathlon avec ce principe fondamental (et éviter une blessure ?)

La progressivité est un des grands principes fondamentaux dans les sports d’endurance comme le triathlon. Ce principe implique le fait d’augmenter la charge d’entraînement de manière progressive ou graduelle.

2 décembre 2020
Le matériel pour débuter en triathlon - Dans quoi investir?

Dans cet article, je passe en revue le matériel d’entrainement pour débuter en natation, vélo et course à pied en prenant l'exemple des débuts de mon frère.

2 décembre 2020
Les 5 avantages de l'entrainement sur Home Trainer

En période hivernale, le home trainer a de gros avantages. Dans cet article, je vous présente les 5 principaux avantages du Home Trainer.

26 octobre 2020
Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Beaucoup d'athlètes mettent trop d’intensité dans leurs entrainements. Ce problème d’intensité vient souvent du fait qu’ils utilisent un braquet trop élevé par rapport à l’objectif recherché.
Donc si vous faites des séances de qualité sur Home Trainer, je vais vous expliquer comment adapter correctement votre braquet.

INSCRIPTION NEWSLETTER

Je m'inscris à la newsletter de Mon Coach De Triathlon
Pour recevoir toutes nos actualités, nos nouveaux posts et nos offres spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon