5 Erreurs que j'ai commises lors de mon Premier Triathlon

Dans un monde qu’on aime parfois croire parfait, on imagine une course où tout se déroule selon le plan. Une préparation sans blessure, une motivation incassable, une natation sans coup ni détour, un vélo où on fend littéralement l’air sur de belles routes, une course à pied sans crampe ni coup de chaleur et le tout avec des temps meilleurs que ceux espérés !

Comme beaucoup de personnes le pensent, on sait que la réalité est souvent plus dure.

En tant que débutant complet l’an dernier, j’ai participé à ma première course au format découverte. Une excellente journée! Et pourtant, au fur et à mesure de la course, je me suis rapidement rendu compte que j’avais commis ou que je commettais des erreurs.

Celles-ci m’ont données quelques indications sur ce qu’il ne faut pas faire pour un premier triathlon et j’espère que cet article vous aidera à les éviter

erreurs à éviter

Credit photo : Frederic Schneider

1. S’alimenter sans réfléchir avant la course :

En tant que sportif, on se doute que les pâtes forment un bon plat du soir, la veille de la course. Cela permet d’emmagasiner des sucres “lents” que notre corps consommera lors de l’effort. Super, le tour est joué! Je n’avais pas été plus loin dans ma réflexion et j’avais accompagné mes pâtes d’une sauce tomate à l’arrabiata (juste parce que j’aime ça). Mauvaise idée car le piment a eu raison de mes intestins ce qui ne me mettait pas dans les meilleures conditions le matin de la course…

Astuce : Je ne vais pas vous dire ici que ni quand manger. Simplement, évitez les aliments que vous savez “à risque” pour vous, dans les jours et surtout les heures qui précèdent la course.

2. Nager au milieu du paquet :

On m’avait pourtant bien prévenu! Mais sur le moment, le stress de la (première) course, le retour sur la berge après quelques mètres d’échauffement et surtout l’excitation, font que j’oublie de vérifier mon placement par rapport à la masse. Une fois le départ donné, c’est la ruée vers l’eau et le début de la “bagarre”. Heureusement pour moi, pas de mauvaise aventure, juste une prise de conscience!

Astuce : Je ne conseille pas toujours de vous placer derrière ou sur les côtés, surtout si vous êtes un bon nageur ou que vous avez déjà de l’expérience… Mais regardez où se placent les autres, où se situe la première bouée et veillez à votre position dans l’aire de départ (évitez le cœur de la masse). Surtout pour une première, on préfère terminer la course avec de bons souvenirsClignement d'œil.

3. Avoir un mauvais braquet en sortie de transition 1 :

Le matin de la course, je roule jusqu’à l’aire de transition puis je pose mon vélo à son emplacement et je prépare bien mes affaires. Seul hic, je laisse un gros braquet… En sortie de transition 1, je saute sur mon vélo et là, pas moyen de pédaler. Le braquet est trop gros! A l’entame du vélo, on ne cherche surtout pas à forcer comme un buffle pour mettre la machine en route. Gardez bien cette énergie pour ce qui suit.

Astuce : vérifiez et adaptez votre braquet avant le départ pour éviter une mauvaise surprise voire une blessure sur les premiers coups de pédales.

4. Oublier de s’hydrater :

Dans le feu de l’action, l’excitation de la course fait qu’on oublie vite des points importants comme dans mon cas, l’hydratation. Erreur moins conséquente sur une petite distance mais qui peut vraiment tourner au drame sur du long! Il m’est venu à l’esprit de boire à la fin des 20km de vélo, en voyant un bidon sur le bas-côté de la route, alors que le course avait lieu sous le soleil. Vive les crampes et les défaillancesSourire.

Astuce : Rien de tel qu’une petite alarme, préenregistrée sur votre montre pour sonner toutes les 10 minutes, par exemple. Et si vous n’avez pas de montre en débutant, un petit bout de ruban adhésif coloré sur le cintre fera office de rappel.

5. Essayer de suivre le rythme de ceux qui me dépassent :

On touche ici à mon orgueil! Je savais pertinemment bien que mon niveau à vélo et ma préparation étaient en dessous de la moyenne des concurrents, cela n’empêche que je n’ai pas été intelligent jusqu’au bout… A chaque fois que je me faisais doubler, je me mettais en danseuse pour accélérer et finalement craquer quelques mètres plus loin. Bref, gestion de course d’un débutant!

Astuce : Entraînez-vous mieuxSourire. Plus concrètement, restez concentré sur votre effort (en triathlon, vous vous battez d’abord contre vous-même) et vous retrouverez peut-être certains de ces athlètes, dans le creux de la vague, lors d’une côte ou sur le parcours à pied.

N’hésitez pas à plaisanter sur ce sujet dans les commentairesSourire. Pour que cela serve à d’autres, partagez, vous aussi, vos premières erreurs.

A bientôt,

Francois Kartheuser     François Kartheuser

Articles récents

26 octobre 2020
Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Salut les triathlètes🙂, Voici des questions que vous vous posez peut-être lorsque vous réalisez des séances à vélo : Est-ce que je dois me mettre sur le grand plateau et tout à droite pour travailler la force? Est-ce que je mouline trop ou pas assez? Comment savoir si je dois augmenter ou diminuer mon braquet? […]

22 octobre 2020
Les zones d'intensité et d'entrainement pour Vélo - Course à pied - Natation (+ tableau des zones)

Salut les triathlètes, J’aimerais vous parler aujourd’hui d’un élément important, pour ne pas dire essentiel, dans votre entrainement. Que vous soyez nageur, cycliste coureur ou triathlète, débutant ou confirmé, vous ne pouvez pas vous entrainer sérieusement sans elles, je veux bien sûr parler des zones d’intensité !  En triathlon, il y a 3 disciplines et […]

22 octobre 2020
La reprise en triathlon - Comment bien commencer la saison?

Salut les triathlètes🙂, Dans cet article, nous allons parler de la période de reprise. Je vais la diviser en 3 phases différentes qui s’étalent sur plusieurs semaines. Donc si vous arrivez à la fin de votre saison, ou que vous reprenez tout doucement le chemin de l’entrainement, cet article pourrait bien vous intéresser ! Je […]

29 juillet 2019
Compte rendu IRONMAN Nice - un résultat inattendu (??ème/2500m)

Salut les triathlètes, Plusieurs jours se sont écoulés depuis le 30 juin où avait lieu l’IRONMAN de Nice, clairement le gros objectif de ma saison 2019 ! Pour la faire courte maintenant (car ce ne sera pas le cas après), cette course a tout simplement été magique! Lorsque je me suis retrouvé ce matin-là, avant […]

19 novembre 2018
6 équipements indispensables pour progresser à vélo

Salut les triathlètes Vous venez de vous lancer dans le triathlon ou vous ne savez pas dans quel matériel investir pour vos séances de vélo ? Ca tombe bien, parce que dans cet article, on va voir les 6 équipements à acheter pour progresser durant vos séances de vélo. Juste avant de se pencher sur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon