2 moyens pour développer sa discipline en triathlon

Catégorie : 

Lorsque le jour J d’une course approche, il est primordial de rester concentré sur sa préparation. Il serait en effet dommage de “gâcher” une partie du chemin parcouru jusque-là, suite à un relâchement général…

Or, dans nos vies souvent bien chargées, il est facile de reporter au lendemain, au weekend ou à la semaine suivante un entraînement, une PPG, une séance d’étirements, etc. Ou encore de se trouver une “bonne” excuse afin de ne pas le faire du tout et risquer de passer à côté de l’engagement et de l’objectif que l’on s’était pourtant fixé.

C’est pourquoi, il faut pouvoir faire preuve de discipline au quotidien! Dans tous les sports, et forcément en triathlon, on réalise rapidement que la discipline est très importante pour atteindre un objectif. En effet, cela influence directement nos résultats…

Grâce à mon expérience au cours de ma longue préparation pour mon Ironman Vichy et en concordance avec les propos de Martin Latulippe, conférencier dans le domaine du potentiel humain, j’ai pris conscience de certains points clés concernant la discipline dans le sport! Et cela a rendu ma préparation bien meilleure et surtout agréable.

“La discipline est le pont entre nos objectifs et nos accomplissements”

     - Jim Rohn -

blog-le-triathlon.com 2 moyens pour développer sa discipline

Credit photo : Stephan Buchholz

Je vous laisse donc découvrir 2 moyens qui permettent de développer notre discipline :

1. Chercher, au fond de nous, ce qui est à la base de notre objectif

Pour que le pont entre notre objectif et notre résultat puisse se bâtir, il faut que le point de départ de ce pont soit précis.

Une erreur que nous commettons trop souvent, est de prendre pour objectif personnel celui de quelqu’un d’autre. Que ce soit un ami, notre père, un compagnon d’entraînement ou une idole, on trouve leurs objectifs attirants vu de l’extérieur et nous cherchons à les reporter sur nous… sans prendre le temps de réfléchir pour savoir si c’est réellement ce que nous voulons réaliser.

Ceux qui nous entourent peuvent servir de modèles et donc être source de motivation! Ils peuvent nous inspirer et nous aider à atteindre le résultat que nous désirons vraiment.

Il faut donc bien prendre conscience du “pourquoi”!

Pourquoi est-ce si important pour moi de faire du triathlon? Pourquoi est-ce qu’au fond de moi, j’ai ce besoin, cette envie, ce désir de franchir la ligne d’arrivée de cette course?

Trop rapidement, on se penche sur le “comment”!

Comment vais-je aborder ma préparation? Comment dois-je augmenter ma vitesse? Comment puis-je être plus endurant? Combien de temps me faudra-t-il pour y arriver?

Et on oublie le pourquoi, la raison, qui est à la base de ce que nous voulons…

Et pourtant c’est ce pourquoi qui va nous aider lorsque nous traversons une période difficile. C’est là que nous pourrons puiser notre énergie pour nous entraîner quand la flemme nous gagne. C’est en se souvenant de ça qu’on décidera de faire cet entraînement sous la pluie que nous voulions reporter à un autre jour!

Si cette raison est forte, elle nous apportera la discipline nécessaire. Donc est-ce vraiment moi qui veux réussir? Perdre du poids? Participer à cette course? Gagner 5 minutes sur mon record?

2. Adapter notre évaluation quant à l’atteinte de notre objectif

Avec une société qui nous pousse à “devoir être le meilleur”, nous avons pris l’habitude d’évaluer l’accomplissement de notre objectif, uniquement sur base du résultat final! On veut du chiffre… Seuls la fluctuation des chiffres et des valeurs universelles prouvent les résultats! Dans le sport et le triathlon, c’est la même chose, on veut des heures, des minutes et des secondes.

10 heures 33 minutes et 24 secondes : le temps qu’il m’aura fallu pour boucler ces 226 kilomètres de natation, vélo et course pied. Les chiffres sont là et permettent donc de mesurer le résultat. Voici l’évaluation que l’on retire rapidement de l’atteinte de mon objectif.

Et pourtant, ce n’est pas cet outil de mesure qui permet de garder la motivation. En opposition à notre société, je trouve que l’atteinte, seule, de l’objectif n’est pas le plus important. Car on néglige souvent, dans la poursuite d’un rêve, d’un défi, d’un résultat, l’importance de ce qu’on devient et de ce qu’on vit…

Qui est-ce que je suis devenu durant cette longue préparation? Qu’est-ce que j’ai appris pendant ces nombreuses semaines d’entraînements? Qu’est-ce que j’ai vécu et ressenti lors de tous ces bons et moins bons moments? Qui est-ce que j’ai rencontré grâce à mon défi?

Je crois, honnêtement, que la réelle évaluation, quant à l’atteinte de nos objectifs, peut être faite sur base de nos progrès! Nos progrès sportifs en lien avec le triathlon, évidemment, mais également nos progrès dans les autres domaines de notre vie.

C’est de viser, de voir et de fêter ce qu’on devient au fur et à mesure de notre préparation qui nous permet de garder la motivation et donc la discipline dans nos entraînements. Naturellement, nous atteindrons plusieurs de nos objectifs mais nous ne serons plus à la merci de l’ultime performance lors du jour J. Car nous savons désormais, ce que nous sommes devenus en cours de routeSourire.

Voilà 2 moyens qui permettent de développer un peu plus notre discipline et qui amènent, également, une certaine sérénité lorsqu’on se retrouve dans l’attente du coup de canon avant le départ d’un triathlon.

Je vous laisse réagir à cet article dans l’espace “commentaires” ci-dessous et le partager avec celles et ceux que cela intéresseraient.

A très bientôtSourire,

blog-le-triathlon.com Francois Kartheuser     François Kartheuser

Francois Kartheuser

D'AUTRES ARTICLES ICI 

ARTICLES RÉCENTS

26 octobre 2020
Comment adapter son braquet à vélo pour des séances de qualité

Beaucoup d'athlètes mettent trop d’intensité dans leurs entrainements. Ce problème d’intensité vient souvent du fait qu’ils utilisent un braquet trop élevé par rapport à l’objectif recherché.
Donc si vous faites des séances de qualité sur Home Trainer, je vais vous expliquer comment adapter correctement votre braquet.

22 octobre 2020
Les zones d'intensité et d'entrainement pour Vélo - Course à pied - Natation (+ tableau des zones)

En triathlon, il y a 3 disciplines et dans chacune d’elles, on peut s’entrainer à une intensité faible, moyenne ou élevée.
Pendant une séance, vous allez être amenés à varier ces intensités pour progresser et il donc est crucial de pouvoir les identifier correctement.
Dans cet article, je vais vous expliquer de manière simple le nombre de zones d’intensité, leur intérêt et la manière de les différencier. 

22 octobre 2020
La reprise en triathlon - Comment bien commencer la saison?

Dans cet article, nous parlons de la période de reprise. Je la divise en 3 phases différentes qui s’étalent sur plusieurs semaines. Donc si vous arrivez à la fin de votre saison, ou que vous reprenez tout doucement le chemin de l’entrainement, cet article pourrait bien vous intéresser !

29 juillet 2019
Compte rendu IRONMAN Nice - un résultat inattendu (??ème/2500m)

Dans cet article, je vous partage le CR de mon IRONMAN de Nice, et cette course a tout simplement été magique!

19 novembre 2018
6 équipements indispensables pour progresser à vélo

Vous venez de vous lancer dans le triathlon ou vous ne savez pas dans quel matériel investir pour vos séances de vélo ? Ca tombe bien, parce qu'on va voir les 6 équipements à acheter pour progresser durant vos séances de vélo.

INSCRIPTION NEWSLETTER

Je m'inscris à la newsletter de Mon Coach De Triathlon
Pour recevoir toutes nos actualités, nos nouveaux posts et nos offres spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Mon Coach de Triathlon 2020 - Tous droits réservés
Propulsé en Belgique avec une patate d'enfer
Top

MASTERCLASS OFFERTE | Comment arriver en TOP forme le jour J de ton objectif en triathlon